Infos et alertes

28 mars 2020 - Fluctuat nec mergitur

Encore combien de temps ? A Paris, les rats quittent le navire tandis que les loups entrent. Jamais je ne reprocherai aux bobos d'avoir fui en masse la capitale. Leur insouciance ? Peut-être.

C'est le sauve-qui-peut. Le tableau n'est pourtant pas si noir: Il est du devoir du gouvernement de ne pas l'obscurcir. Les digues tiendront combien de temps ? Les medias dans leur ensemble ferment les yeux, trop occupés à ironiser sur les atermoiements de Trump ou Poutine, tandis que le confinement n'est pas respecté dans certains de nos ex-quartiers, à dix kilomètres des studios de télévision. Ailleurs c'est 135 euros. Pour Laurent Nunez, l'adjoint du ministre de l'Intérieur Castaner, la consigne est "de ne pas mettre le feu aux banlieues", propos rapportés par le Canard enchaîné. Le Préfet du Nord estime lui que les trafics "exercent une forme de médiation sociale".

La cigale fut fort dépourvue quand la bise fut venu et l'hiver risque de se prolonger.

Béret vert

21 mars 2020 - Les postilloneuses

Tous aux abris ! Hier, deux postillonneuses à la boulangerie, la boulangère et sa cliente échangeant des propos de vive voix et plein poumon sur l'épidémie et les mesures prises par le gouvernement, confinement, amendes. Pris entre deux salves et trouvant mon temps d'exposition aux miasmes un peu trop long, j'émis un souhait à la cliente qui s'éternisait de rejoindre fissa son canapé afin de s'informer télévisuellement de la marche à suivre, ce qui fit bondir le boulanger qui passait par là, boulanger approchant les 120 kilos à sec.

Et bien, si vous voulez postillonner tout votre saoul, mettez au moins un masque ai-je retoqué ! Il est vrai qu'avec un porte-parole officiel, le bon docteur Salomon, qui déclare que nous sommes trop bêtes pour porter un masque, je cite:

"Si on savait le porter, le masque pour tout le monde aurait pu être une stratégie"

... c'est décidemment ce virus multiplié par la bêtise qui rend ce monde si dangereux.

Je conclue en signalant simplement que le dénigrement du masque en Europe sème la consternation en Asie. Les médecins et les infirmières tombent chez nous comme des mouches, les policiers aussi, Macron nous envoie au casse-pipe, avec l'approbation de la population, voyant sa popularité grimper en flèche dans les sondages. Mama mia ! Tous aux abris !

Béret vert

22 mars 2020 - Coronavirus vous informe

Coronavirus vous informe: Le réel est de retour.

23 mars 2020 - Hypothèses pour le futur - N°1

Le choc économique sera tel que plus personne ne va verser dans le tiers-mondisme larmoyant. Le somnambulisme n'est possible que dans une société de confort, il ne le sera plus dans celle post-covid 19. Quand le porte monnaie est vide les pique assiettes ne sont pas les bienvenus .

Toutes les tartufferies c'était en option, nous allons avoir besoin de tracteurs plus que de voitures qui parlent, et ce sera la même chose pour le supplément d'âme .

Sérieusement, pour n'évoquer que les migrants je pense que c'est fini avec le reste, Bruxelles c'est mort, l'Euro et Macron sont cuits, tout se disloquant, les banques, la monnaie, et cela ne fait que commencer. Le jour viendra où les gens seront très fâchés et un petit peu replié sur eux mêmes si vous voyez ce que je veux dire....

A moins que d'ici là nous soyons vaccinés.

Béret vert

15 mars 2020 - La ligne Maginot

Il y a 8 jours, le Président-poète Emmanuel Macron et Brigitte se sont rendu au théâtre des Bouffes du nord pour inciter les Français à sortir en dépit de l'épidémie de coronavirus. Pire, le 11 mars, ce discours hallucinant du Président:

"Nous ne renoncerons à rien.
Surtout pas à rire, à chanter, à penser, à aimer.
Surtout pas aux terrasses, aux salles de concert, aux fêtes de soir d’été.
Surtout pas à la liberté.
Surtout pas à notre esprit de résistance qui fait la République si grande, la France si forte
."

Un bon mois auparavant, la ministre de la santé Agnès Buzyn assurait les Français que le virus ne franchirait pas la ligne Maginot. Comment reprocher alors, comme vient de le faire hier le Premier ministre Edouard Philippe à nos concitoyens, de n'avoir pas pris suffisamment de précautions élémentaires ?

Béret vert

17 mars 2020 - La bouche du Diable

La date du 17 mars 2020 restera peut-être dans les annales de l'Histoire, comme un des plus grands mensonges de notre temps.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn savait, elle n'a rien dit. Ou plutôt elle a menti, déclaré en janvier que le virus venu de Chine ne frappait pas à notre porte alors qu'elle anticipait - secrètement - des milliers de morts en France et que Macron invitait les Français à aller danser.

Qu'est-ce qui la pousse à pareil aveu aujourd'hui ? Cette question ouvre une abîme... mais c'est secondaire, puisqu'il est déjà trop tard. Le Diable est le père du mensonge et le mensonge un des péchés capitaux. Nul besoin d'avoir l'esprit religieux ou de "croire" pour entendre ses potentiels ravages.

Le 17 mars, les masques sont tombés. Ironie de l'Histoire, nous manquons cruellement de masques contre l'épidémie. Avec plus de mille milliards d'impôts chaque année, il n'y a pas un centime pour les masques. Par contre vous êtes encore autorisé à sortir dans la rue muni d'un "papier" attestant que vous allez promener votre chien. Vous êtes sauvé.

Béret vert

17 mars 2020 - L'autre virus

Ce qui tue les Français le plus sûrement sont le narcissisme et l’esprit idéologique mêlés. Convaincus que le virus (chinois) s’arrêterait à la frontière (nous sommes les meilleurs) et dans le même temps (dissonance cognitive) que les frontières n’arrêtent pas les virus (ne pas faire le jeu de qui vous savez).

Béret vert

13 mars 2020 - Un Général d'opérette

A l'issue de son allocution hier, le président Macron n'a laissé aucun doute qu'en ces circonstances particulières, son costume de général est trop grand, tant il était difficile de ne pas s'endormir avant la fin. Au lieu de sonner la mobilisation générale, il n'a déroulé qu'une interminable logorrhée dont nos concitoyens n'auront retiré que trois choses:

Fermeture des établissements scolaires et soutien financier à l'économie, priorité à la protection des personnes âgées.

Quid des autres ? Pas de gants, ni de masques, ni gel, avant d'affronter les transports en commun, aucun plan établi pour le contrôle des frontières. Pire, il a clairement annoncé qu'une seconde vague d'épidémie allait frapper les jeunes, sans en dire plus. Anxiogène et sans solutions pour la majorité de la population, le discours officiel de Macron illustre l'impréparation des élites à la gestion de crise, voire à la gestion de quoi que ce soit: ministres atteints par le coronavirus, virus chinois s'arrêtant aux frontières (selon la ministre de la santé A.Buzyn, en février), islamistes au sein du Renseignement français (attaque terroriste à la Préfecture de Paris).

Béret vert

14 mars 2020 - Système D comme Drôle

Système D, le gros titre du journal régional, avec cet interview-trottoir en page 8:

- Véronique et Virginie discutent dans les allées du supermarché. Pour elles, cette accélération des mesures, "c'est une pilule pour faire passer le 49-3, c'est tout. Les enfants ne peuvent plus aller à l'école, mais on pourra aller voter, et bien, on ira pas." -

A notre avis, ces deux personnes sont en état de sidération; comment expliquer autrement cette absence de logique, que nous espérons passagère ?

Il faut tout de même tirer fort sur ses synapses pour lier le 49-3 au renforcement jeudi des mesures contre la diffusion du covid-19, en particulier au regard de leur non simultanéité, d'une part, et du sérieux retard à l'allumage en ce qui concerne la mobilisation contre la pandémie. Quant à ne pas aller voter en guise de représailles à un 49-3 perçu comme un déni de démocratie, c'est entrer de plein pied dans l'étrange. La suite:

- Pas question non plus de se précipiter dans les magasins, "c'est ridicule. On est une famille nombreuse, six enfants, donc on fait les courses mais pas plus que d'habitude" -

Nous croyons au contraire qu'il y a une logique à faire quelques provisions dans la perspective de réduire ses déplacements et son exposition à la maladie, et c'est ce que nous recommandons.

Béret vert

14 mars 2020 - Fabriquer son masque de protection au coronavirus

En cas de rupture de stock, voici comment fabriquer son masque:

MATERIEL: Sopalin, agrafeuse.

1 - Munissez-vous de deux ou trois feuilles de Sopalin.

2 - Superposées, pliez-les régulièrement en accordéon.

3 - Agrafer à chaque extrémité un élastique.

4 - Déployer, c'est tout.

En fonction de votre morphologie, vous pouvez ajuster le port du masque en utilisant un cordon réalisé avec des trombones de bureau, reliant les deux élastiques.

Note importante: ce masque a une efficacité limitée ainsi qu'une durée limitée à un trajet en métro par exemple.

Béret vert

https://www.lefigaro.fr/sciences/les-masques-sont-ils-vraiment-inutiles-quand-on-n-est-pas-malade-20200313