Incendie Notre-Dame de Paris, avril 2019. photo site Europe1.

Le Louvre, 7 mai 2017. capture d'écran.

https://www.youtube.com/watch?v=2cJh_v5mmuc

L'ART DE LA GUERRE MEDIATIQUE PASSE PAR LE T-SHIRT

Des T-shirts inédits et insolents s'adressant aux patriotes, nationalistes français, libéraux-conservateurs et libertariens.

Cliquer ne sert à rien !

Cliquer ne sert à rien, si ce n'est à renforcer l'emprise de l'Intelligence Artificielle !

En cliquant, vous augmentez le pouvoir de l'I.A qui utilise les données que vous leur apportez au point que vous ne vous réalisez plus que vos cerveaux ont été branchés et "piratés" par de super-ordinateurs. Il est temps de revenir à des relations d'homme à homme, à des rencontres.

Montrez-leur qui vous êtes !

Depuis la terrasse d'un café, observez les passants arborant un t-shirt. Vous ne remarquez rien ? C'est normal. Un t-shirt Art de la guerre se remarque car il a du sens. Votre message est reçu et apprécié car vous êtes la majorité silencieuse !

Ces expériences vécues, les t-shirts Art de la guerre vous serons vite addictifs !

Contre la propagande de masse, l'immigration illimitée, les impôts vertigineux et les règlementations proliférantes...

||| Poste d'observation |||

#101 - Soleil vert

Energie intermittente, vélo, vers de farine à la cantine, passeport vaccinal renouvelable, crédit carbone, croissance zéro, mixité sociale & résidence de 20m2/pers. Le communisme vert radieux sauce Greta Thunberg.

#NouvelOrdreMondial #TransitionEnergetique #BillGates

photo: Soleil vert - film 1973

#099 - L'art de la guerre du T-shirt

Requins contre sardines. T-shirt Art de la guerre souhaite la bienvenue à son nouveau concurrent. Il vous est peut-être déjà familier, ayant eu l'honneur insigne de présenter sa toute nouvelle société sur BFM business, après avoir levé 2,5 millions auprès d'investisseurs prestigieux. Comme quoi vendre des t-shirts super moches à 39 euros pièce à des collégiens peut mener loin, donc tout espoir n'est pas perdu pour T-shirt Art de la Guerre. Où sont passés les 2,5 millions tombés du ciel ? Sûrement affectés à la pub. afin de créer l'indispensable "buzz". En effet, il s'agit probablement de vendre une marque avant de vendre des T-shirts qui ne sont que la porte d'entrée dans le business. Je reconnais volontiers que le nom de cette marque me paraît bien choisi. Les restes de la manne venue du ciel serviront à embaucher des illustrateurs dont ils ont encore cruellement besoin.

Photo: l'incubateur où se trouve la société.

Les incendiaires de Notre-Dame de Paris, 15 avril 2019

Découvrez notre enquête sur l'incendie

THERAPIE DE CHOC !

On ne soignera pas une nation malade avec des bains d'eau tiède.

L'EUROPE VA DISPARAÎTRE

Légèreté plus illumination plus féminisation = Malédiction.

PROTECTION DES FORÊTS DOMANIALES

Privatiser la forêt domaniale, collectiviser les forêts privées avec des plans de gestion, le non-sens ubuesque de l'élite technocratique qui nous rendra fou.

#095 - Ce malade qui nous gouverne

Tout le monde commence à se rendre compte que Macron est un psychotique et les murmures à son sujet se répandent comme le sida dans le monde de la culture. Son problème se voyait surtout dans la gestuelle et sa lippe. Il se voit dans les revirements innombrables, l'indécision et la sémantique très construite qu'il pratique, instituant un couvre-feu, l'auto dérogation obligatoire, fermant commerces jugés "non-essentiels", instaurant le six à table, mais refusant d'appeler confinement ce pacage à moutons. Redoutable acteur selon son propre père neurologue, ce gars se raconte en permanence et le sujet principal de ses histoires c'est lui-même, comme un gamin dans sa chambre jouant avec des petits soldats dont son double sort toujours vainqueur. Macron sait où il va, à la catastrophe, mais est atteint d'un syndrome qui mène à l'auto destruction, celui de vouloir être tout, le "en même temps" présidentiel. Messager des dieux survolant l'Olympe et type qui retrousse ses manches, alternativement hautain et familier, bridant la liberté de ses sujets mais faisant quarante exceptions dés le lendemain: Celui qui punit et qui console finira par nous rendre dingue.

Béret vert

Liberté

#094 - Paris devient la risée du monde

Défilé de mode scabreux applaudi par les humanoïdes les plus hautains que je n'ai jamais rencontré (ayant bossé pour des maisons de prêt-à-porter parisiennes durant ma jeunesse), cérémonie des César 2021 dont je ne vous remets pas les touchantes photos que vous voyez sur une autre page de ce site, fête de la musique au palais de l'Elysée en bonne compagnie, bidonvilles humanitaires et pissotières écologiques débordantes d'Hidalgo, une décadence chic hante les plus hauts lieux de la capitale, à faire frémir d'horreur les personnes sensées du monde entier, tout en attirant les galeux, en bonne logique, qui viennent profiter des débris laissés par les ruines de la civilisation occidentale dont les jours sont comptés...

Egalité

#Suite...

Toujours plus glauque, c'est la ligne du progressisme en mode perte totale des repères. J'ai longtemps cherché une explication rationnelle, notamment en effectuant des comparaisons authentiques et valables avec les années folles (entre-deux guerres, tiens...), la Révolution française, cette orgie de sang et de stupre qui dura dix ans ou vingt-cinq en prenant en compte la dramatique et grotesque épopée napoléonienne, sensée apporter des Lumières à l'Europe entière et qui s'acheva dans la boue de Waterloo, la chute lente et inéluctable de l'empire Romain... les Croisades, les guerres de religion entre Protestants et Catholiques, l'islamisation de la France et de l'Europe engagée depuis qu'il est interdit d'interdire, étrange paradoxe sur lequel je pourrais aussi m'arrêter...

J'ai émis ici l'espoir que le sinistre CoVid allait remettre les pendules à l'heure, peine perdue: il semblerait qu'il nous faille toucher le fond, vraiment, avant de remonter.

Fraternité

#Et fin...

C'est donc la pandémie et les réflexions qu'elles ont provoquée chez moi et chez beaucoup d'autres personnes qui, en ce qui me concerne, m'ont fourni la clé des évènements auxquels nous assistons quelque peu ébahis.

Pour cela il m'a fallut remonter le temps, et revenir aux vrais sources de la civilisation, et constater que tout y est décrit. De là, reprenant le cours du temps voici ce que j'ai vu:

Un pays passé du despotisme à la république dont l'effigie est une femme débraillée, dont la révolution qui a illuminé le monde s'est faite par l'entremise de sans-culottes (quelle ironie) qui ont proclamé la mort de D.ieu, donc celle des devoirs (commandements), qui a diffusé la religion des Droits de l'Homme en pratiquant le culte de l'Etre suprême, en germe dans le Cogito ergo sum, où le pouvoir est cédé progressivement aux femmes et qui opère un phénoménal renversement des valeurs conduisant naturellement à ce que nous voyons se déployer sous nos yeux désormais avertis.

Béret vert

#89 - Fact-checkers, Justice warriors et Gestapo

Le 26 avril 1933 est la date de naissance de la police secrète allemande, chargée d'éradiquer toute nouvelle opposition au chancelier allemand et au parti qui l'avait porté au pouvoir un an plus tôt.

Une blague pouvait vous conduire en salle d'interrogatoire, puisque les citoyens, même de simples écoliers, dénonçaient tout mal pensant.

Le nouveau chancelier Hitler a été choqué par l'empressement des citoyens ordinaires à balancer leur voisin ou un membre de leur famille. Le volume des dénonciations était si grand que la Gestapo dû avertir les gens qu'ils étaient débordé et que la masse de dénonciation les empêchaient de faire un travail d'espionnage utile et correct.

En quelques mois, des personnes fort civiles étaient devenus d'horribles collabos.

Aujourd'hui, en 2021, les fact-checkers, woke et justice warriors promeuvent la culture du bâillon. Ils décident quels avis sont corrects. Ils dénoncent leurs voisins à tour de bras, le clic vengeur, placardant les noms de professeurs à l'entrée de Science-Po, les exhibant à la foule. La cérémonie des César du cinéma subventionné 2021 ressemblait à une grande parade exhibitionniste où des déesses nues et des sorciers de la jungle vouaient à la damnation le désigné impur, mâle, blanc et âgé.

Un an auparavant, ils/elles (soyons inclusifs) le sommaient de s'agenouiller.

On se demande ce qu'ils vont bien pouvoir inventer en 2022.

Béret vert

#091 - Le crime parfait

Fin décembre 2019, les premières alertes sur l'épidémie du Sars-coV2 apparaissent en Chine, dans la mégapole de Wuhan, région de Hubei. Après une première phase de déni de la part des autorités locales, le gouvernement central chinois prend des mesures drastiques, dont le confinement d'une population de soixante millions d'individus le 22 janvier 2020 et médiatise l'installation d'hôpitaux militaires de campagne, surgis spectaculairement de terre en dix jours.

Les images de l'épidémie frappent le monde entier, Wuhan est un désert, alors que sont apparus en Corée du sud, au Japon, en Italie, en Espagne, en France et sur la cote ouest des U.S.A les premiers cas, dés janvier 2020.

L'O.M.S minimise le danger, les dirigeants occidentaux prennent le phénomène à la légère: Boris Johnson, Emmanuel Macron, Jair Bolsonaro, Angela Merkel, Donald Trump, etc. ironisent (Macron, Johnson) ou fanfaronnent (Bolsonaro, Trump). Revoyez les images: On croirait même que les premiers sont content.

Fin février, la situation devient totalement incontrôlable en Lombardie, au nord de l'Italie. Quelques pays occidentaux prennent les premières mesures contre les vols en provenance de Chine. En France Macron ne fait RIEN jusqu'au 16 mars, date du premier confinement, mais laisse les frontières ouvertes! Le loup est entré dans la bergerie. Les premiers contrôles aux aéroports, qui seront d'un laxisme phénoménal durant des mois, ne seront pratiqués qu'à partir de juin 2020. L'année où il y a officiellement 80,0000 décès, il est toujours possible de se rendre en France, avec parfois l'obligation de "s'autoconfiner" pour quelques jours, sans aucun contrôle sérieux des autorités sur l'effectivité du confinement.

Il ne fait donc aucun doute que la pandémie a été répandue en France par l'inaction d'Emmanuel Macron, perdant suffisamment de temps, du 22 janvier au 16 mars, pour que le CoVid 19 s'installe suffisamment et par conséquent ne soit plus maîtrisable, au moins jusqu'à la vaccination... alors qu'Agnès Buzin, ministre de la santé, prétend avoir mis discrètement en garde les autorités de la santé de "la gravité de la situation" le.... 20 décembre 2019, mais communique publiquement le 20 janvier 2020 que "le risque d'importation du virus de Wuhan est quasi-nul"... Soit, tout et son contraire.

Le crime parfait a donc bien eu lieu en ce début d'année 2020 et nous en connaissons certains acteurs.

" Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont adopter le Nouvel Ordre Mondial." David Rockefeller; "Mémoires". 2002.

Béret vert

JE SUIS NATURAPHAGE

Une forêt se gère et c'est facile, encore faut-il avoir des mains au bout des bras et pas qu'une bouche.

HENDRIX...

Le plus grand, le plus sensible et le plus beau des guitaristes rock de le fin du monde.

AUX ARMES, ETC...

Rencontre au sommet entre Papacito et Charles Gave, le guerrier et le sage.

#090 - Touche pas à mon po(s)te

Petits Blancs, ouvriers ou fonctionnaires, vivotent et leurs enfants après eux, quand ils en ont. Leurs idées sont simples, honnêtes, d'éternels cocus. Cette probité benoîte qui les laissent interdits devant le cours du monde. Oh, bien sûr, ils ont au passage l'acné de la révolte, l'instinct rebelle - lion passager, balisé, mais les trois ou quatre idées fortes glanées sur les bancs de ce qui leur tient lieu d'église moderne, l'école, ne leurs servent à rien pour comprendre la marche du monde.

La tuerie du Bataclan, la politique, les GAFAM, le marché du travail, Lehman Brothers et Goldman Sachs, les "migrants", la passagère d'un bus le visage brûlé à l'essence, tout ça ils ne savent que dire c'est pas normal, c'est pas possible, c'est pas humain.

Paraphrasant Nicolas Mathieu:

Et pourtant, alors que le vie contredisait sans cesse leurs pronostics, décevait leurs espérances, les dupaient mécaniquement, ils restaient vaillamment dressés sur leurs principes de toujours. Ils continuaient à respecter leurs profs, à croire ce que racontait la télé, à touche pas à mon po(s)te, ils s'enthousiasmaient quand il faut et s'indignaient sur commande.

Béret vert

#081 - La multiplication de signaux sataniques

Pourquoi les observateurs attentifs et un tant soit peu cultivés arrivent-ils à discerner des signes et symboles sataniques semblant se répandre et se multiplier lors de spectacles de divertissements ou de mises en scènes du pouvoir ?

Que ce soit à la salle d'audience du Pape au Vatican ou bien lors du discours inaugural du Président Macron ? Lors de la finale du Super Bowl U.S ou de l'inauguration d'un tunnel transfrontalier sous le Saint Gothard, en Europe ? Est-ce pour habituer les foules à un nouvel ordre, à coups de symbolisme occulte ? Ou simplement parce que l'industrie du divertissement est un marais peuplé de débauchés dégénérés, géré par les personnes les plus moralement en faillite ?

Béret vert

#035 - 2020 - Guerre si vile

Le slogan "Black Lives Matter" qui signifie littéralement "La vie des noirs comptent" est l'équivalent black de "Alluha Akbar", Allah est le plus grand. Il signe la supériorité de la cause pour laquelle le djihadiste, combattant, déséquilibré, racisé, s'en prend à "l'ennemi".

Guerre si vile.

Nous l'avions senti arriver, elle est là.

Il y a trente ans, nous avions fait le pronostic que le gauchisme allait substituer à la lutte des classes désormais obsolète la lutte des opprimés contre les autochtones. Pour le voir, nous n'avions pas attendu les rappeurs qui "baisent la France jusqu'à l'agonie" en étranglant une blanche dans leur clip.

La violence actuelle n'est donc en rien innocente mais prévisible. Orchestrée par les éléments radicaux de la Gauche au nom d'une utopie qui ne fleurit que sur des tombes, elle nous détruira physiquement si nous n'y mettons pas fin avant.

Béret vert

#033 - 2020 - Le rêve tourne au cauchemar

Qui se souvient de la chanson d'Arlo Guthrie au festival de Woodstock, "Comin' into Los Angeles" ?

Et bien en 2020 c'est plutôt Get out !

"Quand je suis arrivé il y a quarante ans, la ville sentait la fleur d'oranger. Aujourd'hui les rues puent l'urine" témoigne un habitant.

La ville de rêve s'est transformée en cauchemar urbain que les gens fuient. Des tentes de fortune bordent Venice beach, à trois pâtés de maisons de millionnaires. Junkies et sans-abris, beaucoup sont des malades mentaux, errent dans la ville comme des zombies, des seringues jonchent les trottoirs. Quand ils rentrent chez eux le soir, les résidents trouvent des étrangers déféquant dans leur jardin. Des panneaux à vendre surgissent partout en banlieue.

Des tronçons de Hollywood boulevard ressemblent à un bidonville du tiers-monde. Il y a un logo géant Black Lives Matter peint sur le macadam.

Une femme chez elle raconte: "A sept heures du matin trois membres de gang étaient assis. Je les ai menacé d'appeler la police et ils ont ri, me montrant leurs armes."

Sur la côte est, au centre de Manhattan, tous, je dis bien tous les magasins de luxe sont barricadés de planches, les rues sont désertes !

Los Angeles et New York sont des villes démocrates, comme San Francisco, Seattle et Chicago où la police n'est plus la bienvenue.

Béret vert

#027 - 2020 - Dîtes-le mais tout bas...

... il ne faudrait pas qu'on vous entende ! Ainsi fonctionne l'information sous contrôle. Pour ne pas passer à ses propres yeux pour un infâme dictateur, il suffit alors de laisser filtrer quelques vérités sous un tissu de mensonges. C'est ce à quoi nous venons d'assister: La chaîne TV que personne de mon entourage ne regarde, LCP, l'est encore moins à l'heure de l'apéro un premier dimanche de vacances. C'est le créneau idéal pour diffuser un documentaire édifiant sur les talents de maçon de l'ancien président-pharaon, j'ai nommé François Mitterrand, connu sous le sobriquet de Sphynx.

On y apprend ce qu'on soupçonnait depuis longtemps concernant la Pyramide du Louvre, la grande Arche de la Défense, etc, en tout 11 travaux non pas d'Astérix mais d'un féru d'ésotérisme. Ces titanesques et dispendieux ouvrages sont bardés de symboles maçonniques cachés en veux tu en voilà. Un tel dosage frise l'indigestion. Le sommet du grotesque est atteint sur le plus petit et discret d'entre tous: la Barque des morts nichée à Rambouillet au fond d'un parc, avec un Mitterrand à poil (si si !) rejoignant le monde des Esprits tel Pharaon.

Bref, visionnez-le. Il est intitulé "Mitterrand, le bâtisseur de mystères".

Vous y apprendrez des choses tellement stupéfiantes que les invités au débat qui suit ont été sélectionnés délibérément pour noyer le poisson: Le propre neveu de Mitterrand, gêné et bafouillant, et Jean-Noël Jeanneney, un ancien comparse. Ne vous inquiétez pas pour eux, le journaliste-animateur a pris soin d'éviter toute question déplacée.

Béret vert

#019 - 2020 - L'université de la haine

Il est temps pour notre édification de se pencher sur la sociologie des jeunes agitateurs "antiracistes", composés principalement de rebuts de collèges et de pensionnaires de l'université. Ceux qui y ont échoués presque par hasard se sont principalement réfugiés dans les lettres, l'Histoire et la sociologie, la psycho, leur objectif étant d'y demeurer le plus longtemps possible.

Déboussolées, proies faciles dressées à la haine de soi par ces profs qui leur ressemblent, contempteurs du néo-libéralisme après avoir été les laudateurs du communisme, et qui leur rabotent la cervelle à coups de thèses sur l'inter-sectionnalité, ce totem devant lequel ils nous somment de nous agenouiller, et qui désignent comme fasciste le premier contradicteur venu, prouvant à chacun qu'ils sont mûrs pour mettre en oeuvre toutes les ignominies afin d'imposer leurs lois sans queues ni têtes.

Cela me rappelle quelque chose.

De même que le communisme a fini sa course dans le mur qu'il avait bâti autour de la prison qu'il avait lui-même créé, la prison mentale qu'est devenue l'université française, en poursuivant ses propres chimères, connaîtra inéluctablement un destin identique.

Béret vert

#021 - 2020 - Tout se passe comme prévu

A ceux qui ne voient rien, qui n'entendent rien, ne sentent rien, je voudrais dire une chose:

En 1789, lors de la prise de la Bastille par les émeutiers, comme lors des nombreux évènements ensanglantés qui ont jalonné cette année décisive, les gens vaquaient tranquillement à leurs occupations dans les rues de Paris tandis qu'on se trucidait dans le quartier voisin.

Si vous croyez encore que vous en saurez plus qu'eux en regardant le petit théâtre télévisuel ou en feuilletant les magazines, détrompez-vous. Nous sommes au même point qu'à la chute de l'Ancien régime: zero.

" 13 Juillet 1789: Dîné à table d'hôte avec sept officiers; de leur bouche, en ce moment si important, où la conversation est aussi libre que la presse, il n'en est pas sorti un mot dont j'eusse donné un fétu; ils n'ont abordé aucune question plus importante que celle d'un vêtement ou d'un petit chien".

Arthur Young - Voyage en France.

Béret vert

#013 - 2020 - Confinés à vie

Sous l'égide de Jean N Twenge, une étude conjointe de l'Université de Californie et du Michigan sur la génération Internet vient d'être publiée. Elle concerne les personnes nées entre 1995 et 2012 qui ont connu les écrans dés le berceau. Nous pourrions les appeler les flocons de neige et le constat est inquiétant.

Si l'on en croit cette étude qui a tout du sérieux requis dans le domaine de la psychologie, notamment en portant sur onze millions de cobayes, la nouvelle génération baptisée "Internet" fondrait à la moindre contrariété. Il ne faut pas généraliser mais ces petits êtres à la sensibilité exacerbée et aux relations sociales évanescentes comptent une proportion inédite de sujets favorables à la censure, qui considèrent les discours et les idées au moins aussi menaçants que les violences physiques: Normal, quand on est cloîtré devant son écran ou assigné à résidence sur le canapé. Pour le même motif leur vie sexuelle serait particulièrement pauvre et leurs aspirations professionnelles se réduiraient à rechercher la sécurité dans le travail.

Si vous pensiez que la dictature c'était des défilés en bottes cirées ou le goulag, détrompez-vous: Celle qui s'annonce sera faite de câlins, hashtags et sparadrap.

Béret vert