LES INCENDIAIRES de Notre-Dame

Paris, le 15 avril 2019 à dix-huit heures, un plan machiavélique se déroule comme prévu

Ecran de fumée

Le lendemain de la catastrophe le Procureur de Paris en charge de l'enquête, Rémi Heitz, s'empresse de déclarer: "la thèse accidentelle est privilégiée".

La vidéo ci-contre répond à des questions que tout un chacun se pose. Avant de la commenter, voyons de près le tout premier signe nous ayant mis la puce à l'oreille...

Une arrivée suspecte

Vers dix-neuf heures j'allume la TV et découvre un spectacle saisissant, la cathédrale de Paris dévorée par les flammes. Pris dans le sentiment de fin d'un monde, je n'ai plus quitté l'écran jusqu'à ce que les nouvelles se fassent à demi rassurantes. Bien avant, plongés comme nous l'étions dans l'incertitude la plus obscure, l'hilarité de Macron me frappe au moment où il arrive. Le premier jalon du soupçon est posé. Retour sur cette séquence.

Feu de joie

Qui peut avoir envie de blaguer en plein naufrage, hormis les naufrageurs ? Le direct est plus éloquent que cette vidéo avec une mauvaise définition. Le grand Edouard masque la moitié de son visage aux caméras pour parler. Macron refrène une envie de rire s'éteignant en rictus. L'acteur-Président a laissé fuiter un instantané de vérité. Un policier tiendrait son premier suspect, le pyromane de retour sur le lieu de son forfait.

Les prétendants

Les semaines suivantes, la glose tourne autour de la question de la reconstruction. Des complotistes ou supposés tels ont avancé le projet immobilier et touristique, soupçonnant d'intérêt Macron et le milieu d'affaire gravitant autour de lui. Il s'agit un raccourci: Monter un tel coup financier avec ce que cela implique en traçage potentiel nous conduirait à passer à côté de la polémique autour du "geste architectural", ardemment souhaité par le Président Macron, laissant entrevoir des motivations plus profondes et un deuxième indice que nous utiliserons pour l'enquête.

"Qu'il ferme sa gueule !"

Sur la vidéo précédente, le général Georgelin, missionné par Macron pour piloter la reconstruction, déclare: "Je lui ai déjà expliqué plusieurs fois et je le referai qu'il ferme sa gueule et que nous avançons en sagesse !" à propos de l'architecte en chef des monuments historiques, Philippe Villeneuve, qui s'était positionné pour une reconstruction à l'identique... Cette mis en garde ultra violente entre gens policés, illustre qu'une reconstruction respectant l'intégrité de l'édifice était totalement exclue d'avance. Confirmation quelques jours plus tard avec l'annonce de l'organisation d'un concours d'architecte par le premier ministre. Le rêve de cette clique infernale était déjà de raser le Sacré-Cœur à Montmartre, notre troisième indice, évoqué en 2017 par l'adjoint au maire de Paris, Brossat, pour le remplacer par "Une maison des Solidarités". Troisième indice: Quelles sortes de personnes peuvent avoir une telle haine du Christianisme ?

Le Président vacille

Nicolas Dupont-Aignan réclame une commission d'enquête parlementaire, équivalent contemporain du crime de lèse-majesté, est interrompu sèchement par Apolline de Malherbes. L'opinion publique, dans sa légendaire innocence a déjà gobé la thèse accidentelle mais va se révéler rétive au souhait présidentiel d'un Disneyland épiscopal: Si le Christianisme est moribond, Victor Hugo est toujours vivant.

NDA toujours, coupé brutalement à la seconde où il émet un doute sur l'origine du sinistre, suggère qu'il franchit une ligne rouge. Atteindrons-nous à l'apex du doute qui, saisissant la population fera vaciller Macron, quand les résultats de l'enquête seront divulgués ? Pour jauger il nous faut attendre comment seront reçues ses conclusions dans quelques jours.

Ferme-là toi aussi !

Même muselière Outre-Atlantique. Cette fois il s'agit de Philippe Karsenty lorsqu'il évoque l'acte criminel sur une fameuse chaîne d'info US. L'ancien député-maire de Neuilly, une carte de visite longue comme une fiche Wikipedia, introduit dans les milieux médiatiques et boursiers, refuse la version officielle et instantanément la lame siffle sur l'échafaud pour lui clouer le bec. L'ancien architecte en chef des monuments historiques, Benjamin Mouton, n'est lui plus joignable depuis qu'il a fait part de son incrédulité à la télévision.

Des personnalités éminentes mises à l'index quand elles n'abondent pas dans le sens de l'accident fâcheux pour le tourisme, c'est notre quatrième indice.

La thèse officielle prend eau de toutes parts

Dans son enquête, BFM-TV a échoué à trouver le moindre élément justifiant le version officielle. Revenez sur la première vidéo d'introduction de cette page: L'expert judiciaire-incendie, le patron de l'entreprise de travaux, les employés de la société de sécurité incendie sont appelés à la barre. Oui, il y a eu toute une série de négligences. Oui, il y a eu des fautes graves. Le problème, c'est qu'aucune de ces négligences n'atteste pour l'heure la thèse de l'accident. Pire, ces négligences suggèrent en creux la thèse que les autorités refusent violemment d'envisager, celle du crime. L'édifice mal sécurisé, le système d'alerte peu efficace, sous-proportionné ne sont pas ce qui déclenche un incendie. Par contre, l'agent unique de sécurité d'incendie, alors qu'ils devraient être deux, y effectuant sa toute première journée ( treize heures d'affilé ! ) avec pour bagage une méconnaissance totale des lieux et du fonctionnement du réseau de surveillance, voilà qui nous fait entrer dans un univers insensé et révèle notre cinquième indice qui a permis à un incendiaire d'opérer avec la sérénité d'un chat de gouttière.

Les chats de gouttières existent sauf pour les enquêteurs...

Sarah-Lou Cohen: "Les intrusions étaient un fléau " sur Notre-Dame, notamment à chaque fois qu'il y avait des échafaudages, au point qu'il était envisagé d'y installer des barbelés. Mais pour affaiblir la thèse de l'intrusion, les autorités rappellent à la journaliste essayant de faire son travail, qu'elles se déroulaient "plutôt la nuit" et par conséquent qu'ils n'allaient pas privilégier cette piste. Soit la procédure inverse de celle habituellement mises en oeuvre dans ce genre d'affaire de n'en privilégier aucune. Indice numéro six.

La vidéo défilant en arrière-plan montrant des jeunes escaladant la cathédrale en plein jour ridiculise le discours officiel.

Assassins creed, une source d'inspiration pour une jeunesse citadine assoiffée de défis. Si l'échafaudage vous tend les bras, il n'y a plus qu'à...

Prise à 17 H 15 d'une webcam, postée sur YouTube, une silhouette non identifiée se détache sur le toit de Notre-Dame le 15 avril 2019. Départ de feu détecté à 18 H 18, appel aux pompiers, 18 H 49... Nous tenons notre septième indice. L'authenticité de cette vidéo a été confirmée. Viewsurf est un site français qui propose des vues de webcams dans plusieurs villes de France. Le service dispose d’une caméra qui filme la cathédrale Notre-Dame et publie une vidéo d’une minute à chaque heure. Les lumières semblent s'apparenter à des reflets.

Le jour J et l'heure H pour un crime parfait

Le jour où le service de veille incendie n'est pas opérationnel, après le départ des ouvriers mais avant l'obscurité qui attire les street climbers, pour ensuite quitter les lieux de jour en se noyant dans la foule et la circulation et ainsi échapper à la vidéo surveillance. Huitième indice: Le timing est impeccable, comme chronométré.

Les éléments techniques ne plaident pas pour la fatalité

Un réseau électrique refait, un système d'alarme simpliste mais en état de marche, des ouvriers qui n'ont comme outils que des clés à molette et des marteaux destinés au montage de l'échafaudage qui ne requiert aucune soudure, du chêne difficilement inflammable ne plaident guère la fatalité mais ne l'excluent pas non plus.

De quelle couleur est le chat ?

Après avoir montré les faiblesses de la thèse de l'accident, et démontré la facilité avec laquelle une main aurait pu agir, pour la dénicher il faut trouver le mobile. Nous avons éliminé le crime crapuleux. On peut imaginer l'acte politique d'un individu que le portrait-robot fait apparaître en anarchiste.

A l'appui de cette thèse, l'histoire ancienne et récente. Rappelons que c'est la divergence des moyens à mettre en oeuvre qui provoquera la scission des révolutionnaires en deux tendances. Là où les communistes travaillent pour construire une avant-garde au sein du prolétariat, les anarchistes optent pour des actions violentes destinées à effrayer la bourgeoisie. Selon eux, la bourgeoisie aux abois démontrera soit par la répression soit par sa faiblesse qu'elle craint le peuple, ce qui l'encourage au soulèvement. Las, les attentats des années 1900 ont discrédité les anarchistes, dont nous observons régulièrement les résurgences à travers les mouvements autonomes durant les années 70 et 80 et plus récemment les black blocs.

La thèse de l'islamiste radical ne doit pas faire oublier que le migrant qui a incendié la cathédrale de Nantes l'a fait par imitation, inspiré par l'incendie de Notre-Dame de Paris, et par opportunité puisqu'il travaillait (au noir) comme gardien de l'édifice religieux. Les islamistes, qui revendiquent leurs actions, ont un faible pour le sang des mécréants.

Comme dans un roman d'Agatha Christie, il n'en reste qu'un

La thèse de l'accident ne tenant pas la corde, trouverions-nous un anarchiste assez dément pour envisager de passer à l'acte ? Franchement j'ai un peu de mal. Il faut vraiment être toqué pour prendre une telle résolution, ou alors le mobile doit être à la hauteur de ce plan diabolique.

Le mobile qu'aurait pu avoir un anarchiste ne colle pas vraiment. Il y a une disproportion entre la colère de l'anarchiste et son objet. Par contre faites-le chanter ou promettez-lui beaucoup d'argent, assurez-le que tout est prévu et qu'il ne courre aucun risque puisque la sécurité n'est pas assurée, vous obtenez votre volontaire, anarchiste ou simplement vénal.

Depuis le début de notre enquête nous suivons en filigrane un seul homme qui ait laissé autant de petits cailloux sur la route pour en faire le maître-d'oeuvre du plan.

Je n'y peux rien si je n'entrevois personne d'autre, tout est verrouillé. Et son mobile se trouve là sous nos yeux grands fermés...

Du passé table rase

Dans un entretien-anniversaire de l'attentat contre la cathédrale de Paris publié le 18 avril 2021 sur la chaîne américaine CBS, le révolutionnaire anarchisant qui se déclare vouloir "déconstruire" l'Histoire de France pensait-il à Notre-Dame de Paris ? LIEN :

Un dîner avec le diable

L'homme en question croit profondément être le messager: est-ce un narcissique sans limites ou un instrument ? Au pouvoir, de quoi est capable un tel personnage que ses proches décrivent nimbé de mystère, et qui parle de transcendance avec un rictus comme s'il revenait de dîner avec le diable ?

Nous en sommes à l'avant-dernier chapitre. S'il existe un monde caché, le final pourrait être grandiose.